Top

Saint-Quentin : Saint-Martin troque son préfabriqué contre un vrai centre social

Le futur centre social Saint-Martin a été présenté aux habitants du quartier, lundi. La nouvelle structure de deux millions d’euros devrait accueillir les adhérents au printemps 2017.

Le futur centre social est attendu. Très attendu même, si l’on en juge la présence massive d’habitants à la réunion de présentation du projet qui s’est tenue lundi 8 février, dans le préfabriqué servant de local à l’association actuelle. Un abri de fortune, datant de 2003, devenu au fil des années vétuste, inadapté. Et ce, dans un quartier marqué par « un besoin de soutien à la parentalité, de convivialité, d’accompagner le vivre ensemble »… Les adhérents – 440 au total – devront néanmoins encore patienter, puisque le nouveau bâtiment ne sera mis en service qu’au printemps 2017.

Images de synthèse à l’appui, le maire Frédérique Macarez et l’architecte du projet Francis Caulier ont donc présenté l’édifice à venir – d’un montant de deux millions d’euros –, qui sera construit à côté du site actuel. « Un lieu indispensable qui constitue presque le poumon du quartier, un lieu d’activités, de cohésion sociale, d’accueil de la jeunesse et des habitants », insiste l’élue.

Le nouveau bâtiment – sur deux niveaux – se déploiera sur 730 m2, soit le double de la surface actuelle. Le rez-de-chaussée comprendra trois espaces (accueil/convivialité, petite enfance, technique), une cuisine pédagogique, des sanitaires et une infirmerie. Tandis qu’à l’étage, on trouvera une bibliothèque, les services administratifs et c’est là aussi que se dérouleront les activités arts vivants et arts du spectacle.

Le futur centre social sera également équipé d’un espace clos permettant aux enfants de jouer « en toute sécurité » à l’extérieur. Et comprendra une salle de convivialité de 120 m2. « Elle sera louable par les habitants et possédera une entrée indépendante. »

Une nouvelle construction aux antipodes du site actuel. Même jusque dans le choix des matériaux. « Nous avons donné un côté moderne au bâtiment en jouant sur [ces derniers]. Nous avons privilégié le bois pour le distinguer dans le quartier, nous avons prévu de grandes baies vitrées pour plus de clarté », détaille Francis Caulier. Décrite comme « pratique », la structure répondra également aux normes d’accessibilité.

Reste la question des travaux. Les grandes étapes du calendrier ont également été dévoilées lundi soir. La préparation du chantier interviendra en septembre, tandis que les premiers coups de pelle seront donnés à la fin du quatrième trimestre de l’année, pour une ouverture programmée au printemps 2017. Une consultation sera également menée auprès des habitants, qui devront se prononcer sur « le choix des peintures intérieures et le mobilier ».

Lorsque le nouveau bâtiment sera prêt, le préfabriqué sera, quant à lui, détruit. Des habitants ont alors émis quelques inquiétudes sur son devenir. L’édile a levé leurs craintes en annonçant que des places de parking y seraient aménagées.

Voir l’article sur le site de l’Aisne nouvelle